®Waikiki Crew®

Le FoRuM Du WaIkIkI CrEw
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Séisme en Indonésie

Aller en bas 
AuteurMessage
leskateu
Fondateur Spirituel
Fondateur Spirituel
avatar

Nombre de messages : 744
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 26/03/2005

MessageSujet: Séisme en Indonésie   Ven 1 Avr 2005 - 10:39

Séisme en Indonésie: le président Yudhoyono au chevet des sinistrés

GUNUNG SITOLI (AFP), le 31-03-2005
Le président indonésien Susilo Bambang Yudhoyono est arrivé jeudi sur l'île de Nias dévastée par le violent séisme de lundi, dont le bilan de 624 morts pourrait s'alourdir tant l'espoir s'amenuise de retrouver des survivants sous les nombreuses ruines.

"Nous sommes ici pour aider, nous allons tout réparer, soyez patients", a déclaré le président Yudhoyono à des paroissiens devant l'église Sainte Marie de Gunung Sitoli, chef lieu de l'île de Nias.

Cette île, la plus durement touchée en raison de sa proximité de l'épicentre sous-marin du séisme, regroupe 700.000 habitants, en majorité catholiques.

Depuis la secousse de lundi, l'église est utilisée en tant que morgue, tout comme les mosquées et temples bouddhistes des autres communautés de l'île.

Deux adolescents ont été sauvés des décombres jeudi, plus de 50 heures après avoir été ensevelis. Des sauveteurs de l'organisation humanitaire française Pompiers sans frontières ont dégagé une jeune fille de 19 ans. "Nous l'avons trouvée isolée alors que tous ceux autour d'elle étaient morts", a déclaré Florent Dalmon, le responsable de la mission. Sur un autre site, des sauveteurs norvégiens ont pu sauver un adolescent de 15 ans.

Ces deux "miraculés" font cependant figure d'exceptions tandis que se réduisaient d'heure en heure les chances de retrouver des survivants, plus de trois jours après la secousse de 8,7 sur l'échelle de Richter.

624 morts ont pour l'instant été confirmées : 600 sur l'île de Nias, la plus durement frappée, quinze sur l'île de Simeulue, et neuf à Sumatra et dans le petit ensemble des îles Banyak, a indiqué à l'AFP Imogen Wall, porte-parole du Programme des Nations unies pour le Développement (Pnud).

"Nous nous attendons vraiment à ce que ce chiffre continue à grimper", a-t-elle averti. Le vice-président indonésien Yusuf Kalla a répété mercredi que le bilan pourrait s'alourdir pour atteindre jusqu'à deux mille morts.

Les deux jeunes surfeurs français portés disparus ont en revanche été retrouvés sains et saufs, a-t-on appris jeudi auprès de la famille de l'un d'eux qui vit sur l'Ile d'Oléron (Charente-Maritime).

Dix autres étrangers -- deux Suédois, deux Allemands, trois Britanniques, deux Canadiens, un Américain -- dont on était sans nouvelles ont également été retrouvés sains et saufs, a annoncé à l'AFP l'ambassadeur de Suède.

Mauvaises conditions climatiques, éloignement des sites, infrastructures endommagées (dont la piste de l'aéroport inutilisable pour les gros appareils) : le travail des secours est également ralenti par les 700 répliques (avec des magnitudes allant de 4,1 à 5,5 sur l'échelle de Richter) survenues depuis lundi soir et qui mettent à mal les nerfs des sinistrés.

A Gunung Sitoli, la population tente vaille que vaille de sauver quelques biens éparpillés ça et là dans les décombres, tandis que certains fouillent les ruines à la recherche de proches, souvent à mains nues.

"Nias manque encore cruellement d'équipements lourds comme des bulldozers ou des camions. L'électricité n'est pas encore disponible partout" dans Gunung Sitoli, explique le responsable du district, Binahati Baeha.

Des centaines de personnes reçoivent encore un traitement médical dans un hôpital improvisé à la hâte sur un terrain de football dans le centre de la ville.

Les dégâts dans les zones très reculées de Nias à cause des routes impraticables sauf en 4X4 n'ont pas encore été évalués et le nombre des sans-abri sur cette île est inconnu. Ils seraient 12.000 à Simeulue, selon Mme Wall, de l'Onu.

L'aide commence cependant à arriver sur Nias.

Deux unités de purification de l'eau, pouvant traiter chacune de l'eau pour 20.000 personnes devaient arriver jeudi soir, selon la responsable de l'Onu Michele Lipner.

Environ 300 tonnes du Programme alimentaire mondial devaient également arriver jeudi et deux cents tonnes ont déjà été distribuées sur Simeulue.

Trois navires militaires indonésiens transportant des militaires et du matériel sont arrivés au large de Gunung Sitoli mais les excavatrices n'ont pas pu être débarquées, faute de quai adapté.

"C'est une crise humanitaire très grave... Les informations que j'ai eues au cours de la nuit (de mercredi à jeudi) sont, je dois l'admettre, plutôt mauvaises", a déclaré le ministre australien des Affaires étrangères, Alexander Downer, sur la base des premières informations recueillies sur le terrain.

L'Australie a dérouté un navire transportant un hôpital de campagne qui doit arriver sur zone samedi. Le bâtiment rentrait au pays après une mission de secours des sinistrés du raz-de-marée du 26 décembre, qui a fait plus de 273.000 morts dont les deux tiers en Indonésie déjà.

Deux avions australiens Hercules C 130 transportant soixante secouristes et membres de personnel médical ainsi que dix tonnes d'eau et de matériel, doivent atteindre la côte ouest de Sumatra jeudi. Un troisième Hercules doit décoller en direction de l'Indonésie le même jour.

Les Etats-Unis ont déployé les navires Niagara Falls et Mercy, navire hôpital de mille lits qui doit arriver dans six jours, selon le porte-parole de l'ambassade américaine Max Kwak. Mercy avait déjà été envoyé après le tsunami du 26 décembre.

_________________
la connaissance appartient à l'humanité


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Séisme en Indonésie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le jardin indonésien de Pairi Daiza
» Le séisme le plus puissant
» athéisme, espoir utopie ou "projet de société" ?
» Prophète d'athéisme
» Séisme dans la zone caraibes .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
®Waikiki Crew® :: .:::WaiKiKi LiFe:::. :: Actualités, débats...-
Sauter vers: